Brevet de Base

Brevet de Base

Vol à vue par beau temps dans un rayon de 30 km autour du terrain.
Temps réglementaire: 10 heures de vol dont 4 heures en solo, compter une moyenne nationale de 30 heures…

Dans l’état actuel (fin 2013) des textes français, le brevet de base devra être acquis avant le 7 avril 2015. Cette même date est la butée de validité du BB, actuellement définie dans l’attente de nouveaux textes ou licences. Le LAPL n’est pas une substitution mais une nouvelle licence dont il faudra de toutes façons réussir l’examen en vol, quasi-identique à celui de la PPL.

Une fois le brevet acquis, il vous sera possible de voler dans un rayon de 30 km autour du terrain, puis d’obtenir des extensions (“autorisations additionnelles”) temporaires ou permanentes:

  • emport de passagers (après au moins 20 heures en solo dont 5 dans les deux derniers mois),
  • voltige,
  • accès à d’autres terrains,
  •  vol de nuit,
  •  remorquage de planeurs,
  •  largage de parachutistes…

Pour être présenté à l’examen en vol du Brevet de Base, vous devrez:

  • avoir réussi l’examen théorique
  • avoir effectué au moins 4 heures de vol solo et 20 atterrissages.
  • avoir effectué un “pré-test” (examen pratique blanc) avec un autre instructeur,

Le Brevet de Base peut aussi être considéré comme un tremplin vers la licence de pilote privé avion (PPL). Tout en continuant par ailleurs votre formation aux navigations complexes du PPL, la possession du BB vous permettra de réserver vous-même votre avion et voler en totale autonomie en dehors de vos rendez-vous habituels.

QUEL AGE FAUT-IL AVOIR ?

Pour être lâché solo (c’est à dire partir seul à bord de l’avion) dans le cadre du BB, il faut avoir 15 ans révolus.
Pour passer l’examen pratique (un test en vol comprenant une navigation et une partie de maniabilité contrôlée par un examinateur), il faut avoir 15 ans révolus.

FAUT-IL AVOIR DES APTITUDES PARTICULIERES ?

Il “suffit” juste d’être patient et travailleur, de comprendre et répéter les mêmes gestes pour qu’ils finissent par devenir évidents pour vous et également de savoir manier quelques chiffres pour faire de simples et rapides calculs mentaux en vol (pour la navigation)…

L’aptitude physique et mentale (la visite médicale) effectuée chez un médecin agréé par l’aviation civile est obligatoire et n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Le prix et les examens demandés sont très variables suivant votre age et les médecins. Faites jouer la concurrence. Vous en trouverez la liste locale à l’aéro-club et une liste nationale sur le site Internet de la FFA (Fédération Française Aéronautique).

Au sujet de la vue : les myopes (et les autres) peuvent parfaitement devenir pilote. Il leur faut toutefois remplir les conditions suivantes :

  • avoir une acuité visuelle d’au moins 6/10 aux deux yeux, et au moins 6/12 pour chaque oeil avec ou sans corrections (avec leurs lunettes),
  • ne pas dépasser la limite +5 dioptries/-5 dioptries. Les dioptries étant, pour simplifier, la puissance des verres. Elles sont inscrites sur votre ordonnance…

Un électrocardiogramme au repos est demandé après 40 ans.

DES LECONS A QUEL RYTHME ?

Le bon rythme est de prendre une leçon par semaine pendant environ un an, si possible aux mêmes jours et heures afin d’avoir un moniteur attitré. Compter des créneaux de deux heures. Ces créneaux comprennent, les “briefings”, la préparation de l’avion, la paperasse et, enfin, le vol.

Une fois le BB acquis, vous devrez effectuer 10 heures de vol par an (en simplifiant) afin de conserver votre brevet.

L’EXAMEN THEORIQUE

Vous devez répondre juste à XX questions à choix multiple sur XX questions posées. Cet examen se déroule régulièrement à Dijon.

L’EXAMEN PRATIQUE

Il se compose d’une partie au sol, puis d’un vol pouvant durer 60 minutes environ.

  • L’examen au sol

Il suit le schéma classique de la préparation de tout vol où l’on examine successivement:
Documents pilote : Carnet de vol, certificat théorique, aptitude médicale, livret de progression.
Documents avion : Carnet de route et documents associés, manuel de vol.
Situation météorologique : (générale, au départ, à l’arrivée, phénomènes particuliers, etc.).
NOTAMs : des aérodromes locaux et de déroutement.
Procédures de départ et arrivée. Particularités des espaces aériens traversés.
Performances avion, vitesses caractéristiques, procédures normales et d’urgences…
Carburant : quantité minimale à embarquer, quantité réelle.
Chargement et centrage.

  • L’examen en vol

L’examen débute avec la visite prévol détaillée et commentée. Le vol pourra comprendre:
Connaissance des balisages, aire à signaux et circuit d’aérodrome.
Décollage et atterrissage normaux et par vent de travers, remise de gaz, décollage et atterrissage courts avec montée à pente max…
Vol en descente à vitesse rapide, évolutions en vol lent (1,2 Vs0), décrochage en palier…
Virages en palier jusqu’à 60°, récupération de virages engagés…
Utilisation de la radio dans et en dehors du circuit d’aérodrome, communications avec les organismes extérieurs à l’occasion d’un vol local, respect des clairances.
Réactions face aux pannes de moteur ou d’équipements (électricité, volets, compensateur, radio).
Prévention des abordages dans toutes les phases de vol.

L’examinateur sera l’un des instructeurs du club qui n’aura jamais volé avec vous. La délivrance du brevet est payante (80 € en 2013).

QUELLES SONT LES LECTURES CONSEILLEES?

Le manuel du pilote d’avion (éditions Cépaduès, environ 70 € en 2013). Ce livre contient toutes les bases pour toutes les matières abordées dans les examens théoriques et pratiques.Brevet de Base